Les actualités Systematic

8 projets labellisés par Systematic Paris-Region ont été financés dans le cadre du FUI17

Les résultats du 17ème appel à projets FUI ont été publiés : ce sont au total 8 projets labellisés par Systematic Paris-Region qui ont été retenus par l’Etat, pour un effort d’environ 34 millions d’euros de R&D et 12,6 millions d’euros d’aide (dont plus de 45% allouées aux PME).

Signe d’une dynamique inter-pôles forte et prometteuse, 4 projets ont été co-labellisés par le Pôle.

Notons également que 3 PME membres de Systematic Paris-Region sont porteuses de projets impliquant de nombreux acteurs, et que, par ailleurs, la dimension Confiance numérique est forte sur cet Appel à Projets (AAP).

Ces 8 projets adressent plusieurs marchés identifiés par Systematic Paris-Region dans son Plan Stratégique 2013-2018, comme le marché Transports, Sécurité, Télécoms, Energie, reposant sur des technologies clés comme Logiciel Libre, Infrastructures sécurisées et numériques.

 

Systematic Paris-Region a labellisé les projets suivants :

 

 Le Pôle a co-labellisé par les projets de R&D suivants :

 

  A ce jour, cela porte nos chiffres à :

  • 438 projets de R&D (FUI + ANR 2013)
  • 2.26 milliards d’euros d’efforts de R&D
  • 817 millions d’aides publiques

 

Systematic Paris-Region tient ce faisant à féliciter les porteurs et partenaires dont les projets ont été sélectionnés sur cet appel.



 

Descriptifs des projets de R&D

CRYPTOCOMP

Groupe thématique : Confiance Numérique & Sécurité 

Pôle labellisateur : SYSTEMATIC-PARIS-REGION 

Le principe de base du cloud computing est de permettre à des utilisateurs clients de déporter des  ressources de calcul dans le Cloud en déléguant au service distant le soin d'exécuter en leur nom  des procédures sur leurs données privées. Depuis 2009, la découverte d'une technique révolutionnaire de chiffrement dit complètement homomorphe est sur le point d'opérer un changement de paradigme profond en matière de cloud computing. Dans cette approche, le client communique des données chiffrées et le tiers (un serveur typiquement) peut les manipuler sans avoir à les déchiffrer. Il en résulte que l'utilisateur peut déléguer toutes sortes de calculs sur des données maintenues sous forme chiffrée. Cette approche, dite de cryptocalcul, est la seule qui soit à même de garantir pleinement la confidentialité des données même lorsque le service est malveillant ou compromis par une intrusion.

Le projet CRYPTOCOMP vise à anticiper ce paradigme novateur par la mise au point de la première  véritable plateforme de cryptocalcul pour le cloud. Plusieurs fois exploratoire, CRYPTOCOMP s'appuie sur la multi-disciplinarité de son consortium pour concevoir des outils logiciels innovants  permettant à des opérateurs de services de développer et d'instrumenter concrètement des  applications de cryptocalcul à très faible surcoût de génie logiciel. La conception de nouveaux  cryptosystèmes homomorphes spécifiquement optimisés, l'automatisation du développement  d'applications par des techniques de compilation source à source, la mise en situation réelle par  des tests en vraie grandeur et la validation de l'approche homomorphe par le retour d'expérience sont identifiées comme des étapes essentielles et font partie intégrante du plan de travail proposé  par le projet.

 Porteur : CryptoExperts

Partenaires : CEA, CNRS, Kalray, INRIA, Dictao, Université de Limoges, VIACESS, Bertin technologies, GEMALTO

Effort en R&D : 6.6 M€ 

Aide : 2.7 M€ 

 


 

FLUIDTRACKS

Groupe thématique : Confiance Numérique & Sécurité 

Co-label : CAP DIGITAL 

Le projet FluidTracks a pour principal objectif de permettre aux personnes de circuler à pied confortablement, efficacement, et en sécurité dans des situations de foule. 

Pour ce faire FluidTracks se propose de réaliser et démontrer dans des sites publics (station de  métro, stade) un système de supervision des mouvements des foules par une observation multimodale de l’environnement considéré. Les marchés visés sont portés par le développement des « villes intelligentes » et des infrastructures de transport associées, et sur la supervision d’équipements de manifestations sportives et culturelles.

 Porteur : THALES Services 

Partenaires : EVITECH, VITEC, NAGA Concept, PACIFA Décision, INTERSEC,  CEA, Institut Mines Télécom, INRIA

Effort en R&D : 4,3 M€ 

Aide : 1,9 M€ 

 


 

IGDCI-KMIP : Infrastructure de Gestion et Distribution de Clés Intéropérable

Groupe thématique : Confiance Numérique & Sécurité

Le projet « Infrastructure de Gestion et Distribution de Clés Interopérable » a pour objectif de   simplifier et d’uniformiser la gestion des clés cryptographiques au sein des entreprises et des  infrastructures « cloud », tout en assurant un haut niveau de sécurité. Les marchés visés sont ceux des entreprises ou organismes clients de services Cloud, qui veulent garantir la sécurité de leurs données en assurant le contrôle de leurs clés cryptographiques, et les Opérateurs d'infrastructures cloud (Marché de 4 Milliard de dollars selon Gartner).

 Porteur : Bull 

Partenaires : PRIM’X, TELECOM ParisTech, Keynectis, CECURITY.COM, Dictao, AriadNext, GEMALTO

Effort en R&D : 6,6 M€ 

Aide : 2,2 M€ 

 


 

UCF : Ubiquitus Content Framework

Groupe thématique : Logiciel Libre 

Le projet Ubiquitus Content Framework (UCF) a pour objectif de proposer une solution,  orchestrateur, de production de contenus hétérogènes riches indépendants via une interface unique. Le projet répond aux standards du web via l'usage du HTML5, qui soit cross-platform (c’est-à-dire déployable en natif sous Android, Iphone et HbbTV) et il basé sur des logiciels libres. Il est  destiné aux professionnels de la production audiovisuelle sur l'Internet et aux industriels du e-learning.

 Porteur : Alter Way 

Partenaires : UPSUD, OcamlPro, XWiki SAS, INRIA, UPMC

Effort en R&D : 1,7 M€ 

Aide : 1,01 M€ 

  


 

CASA : CAr Safety Apps

Groupe thématique : Automobile & Transports 

Co-label : SYSTEMATIC-PARIS-REGION 

Les fonctionnalités ADAS embarquées sont longues et coûteuses à mettre en œuvre. Elles sont dans un premier temps réservées aux véhicules haut de gamme. En attendant leur déploiement sur tous les  véhicules (après 2020), il est primordial de proposer une solution alternative et abordable. Le projet CASA vise donc à créer un écosystème de conception d'applications innovantes pour Smartphone, favorisant l’émergence de fonctions d’aide à la conduite informatives  (type ADAS), abordables par le déport de la capacité de traitement sur le Smartphone, et optimisées  par l’exploitation des données instantanées du véhicule et de son environnement.

Le projet sélectionnera une plateforme dite ouverte (type open source) pour le développement des  applications, et pour faciliter son déploiement sur d’autres OEM. Une gamme de produits embarqués  préindustriels pouvant se monter en première et seconde monte, sera livrée. Les résultats attendus permettront de renforcer la sécurité routière en familiarisant les utilisateurs aux fonctions de type ADAS, d’optimiser les futures fonctions embarquées grâce aux  retours d’expériences, et d’évaluer la technologie de communication innovante sécurisée et « verte » LiFi (par opposition aux Bluetooth ou WiFi).

 Porteur : Continental 

Partenaires : PSA, NEXYAD, OKTAL, DPS, UVSQ 

Effort en R&D : 3.3 M€ 

Aide : 1,06 M€ 

 


 

GONTR@ND : GestiON Temps Réel d’un Réseau National de Distribution (Smart Gas Grid)

Groupe thématique : Gestion Intelligente de l’Energie 

Co-label: SYSTEMATIC-PARIS-REGION, ADVANCITY, DERBI, CAPENERGIES

Le projet GONTRAND vise à développer et valider des solutions pour conduire en temps réel un réseau de distribution acheminant des gaz de qualités variables en provenance de points multiples. Ainsi, seront développés dans le cadre du projet une plateforme d’interopérabilité et des modélisations dynamiques pour le pilotage du réseau, un analyseur gaz capable de mesurer la qualité du gaz sur site et de faire remonter les valeurs grâce à une solution Machine To Machine (M2M) permettant de gérer des communications standards (2G et 3G) et innovantes (4G et radio bas débit). Une attention forte sera également portée à la sécurité des solutions développées et à leur intégration.

Ce projet est activement soutenu par les principaux distributeurs de gaz naturel en France, GrDF (filiale de GDF SUEZ), REGAZ et Réseau GDS, qui accompagneront le consortium dans les phases d’expression des besoins métiers et d’expérimentation sur le terrain. Au-delà de catalyser la montée en puissance de la filière biométhane en France et en particulier la capacité des réseaux à accueillir et véhiculer les gaz produits jusqu’aux points de consommation, le projet ambitionne de faire de ses partenaires des leaders sur 5 marchés complémentaires : outils de calcul de réseaux, solutions et services de gestion d’infrastructures intelligentes, services M2M multi-opérateurs et multi-technologies, systèmes d’analyse de gaz et conseil pour les utilities.

 Porteur : GDF Suez 

Partenaires : J&P GEO, XS Pôle Sécurité, ARTS, APIX Technology, Orange, Sigfox Wireless, Euriware, CEA, EIF 

Effort en R&D : 4,8 M€ 

Aide : 2 M€

 


 

LOCRAY : LOCalisation des sources de RAYonnement

Groupe thématique : Outils de Conception et Développement de Systèmes

Co-label: SYSTEMATIC-PARIS-REGION, MOV’EO

Ce projet s’inscrit autour de la gestion de Compatibilité Électromagnétiques des systèmes 

électroniques.
Entre 2000 et 2010, on constate une augmentation de plus de 100% du nombre d’équipements embarqués. Ces équipements électroniques sont de plus en plus complexes, performants, communiquant, avec des temps de conception raccourcis et doivent avoir un fort niveau de sécurité et de fiabilité. Ces éléments ont une incidence directe et néfaste sur la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM) des équipements et des systèmes électroniques embarqués. La compétitivité des entreprises électroniques dans les pays « high costs » passera nécessairement par la maîtrise des outils d’ingénierie de développement, point essentiel pour la progression de la valeur ajoutée des solutions proposées. Ce projet est primordial pour accroître l’expertise CEM des industriels partenaires et donner aux industriels du projet une avance technologique remarquable par rapport à leurs concurrents.

 Porteur : NEXIO

Partenaires : Valeo, Freescale Semiconductor, BARCOVIEW, STUDELEC, IRSSEM, Université Joseph Fourier, Aquitaine Electronique 

Effort en R&D : 2,5 M€ 

Aide : 1,1 M€ 

 


 

NUC-TRACK

Groupe thématique : Confiance Numérique & Sécurité 

Co-label : SYSTEMATIC-PARIS-REGION

En France, 39000 sources radioactives dont 4000 de haute activité sont utilisées. Ces sources, mobiles pour la plupart, génèrent un grand nombre de transports (900 000/an).

Ces sources sont susceptibles d’être perdues ou d’être détournées de leur usage normal pour des  actes de malveillance pouvant prendre la forme d’actions de vol ou de sabotage terroristes visant à  exposer des personnes et l’environnement aux effets nocifs des rayonnements ionisants qu’elles  émettent. 

Ce projet a pour objectif d’apporter une solution à la problématique de la protection des sources radioactives (notamment lors de leur transport). Cette solution sera articulée autour d’un boitier autonome durci de type « boite noire » (Position GPS, Transmission GSM, Contrôle de rayonnement) avec un volet service associé. En finalité, le projet vise à fournir un produit fiable et efficace aux détenteurs et transporteurs de Sources radioactives dans l’industrie nucléaire et non nucléaire (dont le médical) et vise aussi à informer en temps réel les Autorités en charge de la sécurité. Le projet concerne dans un premier temps le suivi des sources sur le territoire national et cela en accord avec le projet de loi (ordonnance de janvier 2012) visant à renforcer la sécurité des sources (texte final devant être validé au plus tard fin 2014), puis un déploiement à l’International en partenariat avec l’AIEA et la Commission Européenne.

 Porteur : ASSYSTEM ENGINEERING 

Partenaires : IRSN, ABC, POINT CORE, Etudes et Production Schlumberger, NUC 21, SYSTEL Electronique, Université Dijon Bourgogne 

Effort en R&D : 3,2 M€ 

Aide : 1,2 M€

TAGS:

FUIFUI17labellisationprojets